Victime d’un accident de moto

Bien que les motos puissent être rapides et exaltantes à conduire, elles exposent également les conducteurs à un risque bien plus élevé de collision que pour les automobiles. Les accidents de moto ont également tendance à entraîner un nombre plus élevé de décès. De la même manière les blessures sont souvent bien plus grave qu’à l’ordinaire et peuvent avoir des effets désastreux sur la vie des accidenté. La récupération physique est sans aucun doute une période stressante pour la victime et ses proches après un accident. C’est la raison pour laquelle notre cabinet apporte un soutient sans faille pour aider les victimes à commencer le processus d’indemnisation et gérer cette période de stresse dans les meilleures conditions à la suite d’un accident.

Pourquoi les accidents de motos sont très fréquents et exposent plus les conducteurs ?

Les motos sont généralement associées à la recherche de sensations fortes, mais des accidents peuvent se produire même si les conducteurs sont expérimentés ou  prudents. Qu’il conduisent de manière responsable, les motocyclistes sont les plus exposés aux accident de la circulation.  Les facteurs suivants augmentent les risques d’accident pour les motocyclistes et vous allez comprendre pourquoi .

La taille du véhicule

En conduisant un véhicule de taille réduite, la moto est exposée plus qu’un autre véhicule à des risques d’accident accrus. En étant plus petites, les motos sont plus difficilement identifiable qu’un autre véhicule. L’exemple de l’angle mort est flagrant. De la même manière, lorsque les voitures font des virages à gauche, une moto est toujours moins visible pour le conducteur de la voiture, ce qui augmente les risques de collisions. En conséquence, de nombreux accidents se produisent lorsqu’un véhicule heurte une moto en tournant à gauche.

L’instabilité du véhicule

Les motos sont beaucoup moins stables qu’une voiture, ne serait ce qu’en cas de pluie ou de neige. Les  mauvaises conditions météorologiques peuvent rendre les chaussées glissantes. En conduisant un véhicule moins stable et avec une visibilité réduire le motard est souvent en danger. De la même manière, les chaussées mals entretenue, les  petits obstacles, les débris sur la route sont tout autant d’éléments aggravants et dangereux susceptibles de heurter une moto ou de la faire dévier par rapport aux véhicules .

La nécessité d’être bien entretenu

Bien plus qu’une voiture, une motos doit être régulièrement entretenu. Une négligence  de l’entretien régulier peut augmenter considérablement le risque d’accident. Les motards le savent bien, ils doivent porter une attention particulière aux pneus, aux freins et à la chaîne de transmission.

Ainsi, si vous avez été victime d’un accident de moto alors que vous êtes un motard expérimenté depuis de nombreuses années et vous n’avez jamais connu aucun accident. L’article suivant est fait pour vous donner des conseils et vous aider.

Mais avant tout, sachez que vous devez en parler avec votre avocat en droit médical, chevronné en accident de moto, afin que vous puissiez lui faire état des circonstances de l’accident.

En effet, les circonstances sont capitales pour savoir s’il peut être retenu une faute à votre encontre.

Vous devez également faire le point avec votre avocat en accident de deux roues de tous les préjudices que vous avez pu subir.

Ces dommages peuvent revêtir plusieurs formes à savoir physique, psychologique mais également patrimoniaux et extra patrimoniaux.

Il vous faut être accompagné d’un avocat expert en dommages corporels mais surtout qui n’intervient pas pour les compagnies d’assurance. En effet, dans votre cas, la compagnie d’assurance sera certainement votre pire ennemie.

Il conviendra de savoir, par la suite, quelle est l’assurance qui va prendre en charge votre indemnisation. Est-ce l’assurance du motard ou est-ce l’assurance de l’automobiliste qui a causé l’accident ?

1- Les circonstances de l’accident de moto

Il est impératif et essentiel de faire le point sur les circonstances de l’accident. En effet, il s’agit de déterminer si le motard est auteur d’une faute.

Il s’agit de voir si cette faute est réelle et si elle a eu des incidences sur l’accident.

En matière d’accidents de la circulation, les règles de la preuve s’appliquent comme en matière de procédure civile et pénale.

C’est ainsi que les fautes ne peuvent pas être présumées mais doivent toujours faire l’objet d’une démonstration.
La faute d’un conducteur doit être démontrée et ne pas faire l’objet de préjugés de la part de l’assurance.

Il conviendra également d’établir quel est son lien direct avec l’accident. En effet, ces impératifs procéduraux sont vérifiés par les juges devant les tribunaux judiciaires.

Ils s’imposent aux compagnies d’assurance même dans le cadre de négociation amiable. Ceci est d’autant plus sensible en matière d’accidents de moto car il y a régulièrement l’écueil du motard imprudent qui roule vite et sans les protections nécessaires.

2- La particularité de la circulation inter-files et du dépassement fautif

Il s’agit de savoir si ce mode de conduite est fautif et si en conséquence il peut exclure l’indemnisation du motard. Cela concerne les motos qui roulent entre les files de véhicules arrêtés ou roulant à petite vitesse.

Cela se pratique sur les les grands axes de type périphériques, autoroutes ou accès aux grandes villes quand ils sont engorgés. Cette pratique est encadrée depuis peu et semble tolérée.

Elle l’est à titre expérimental. En effet, elle devient possible lorsque les voies sont séparées par un terre-plein et lorsque la vitesse maximale est celle de 130 km heures. Cette circulation doit se faire sur les chaussées les plus à gauche et est bien sûr interdite en centre-ville ou sans terre-plein.

Il est ainsi rappelé aux motards qu’ils ne doivent pas forcer le passage. C’est sur ce point que les assurances tentent de discuter. Dans ce cas précis, il est toutefois difficile pour la compagnie d’assurance d’apporter la preuve irréfutable du lien direct et certain entre l’accident, le préjudice et la circulation inter-file. En effet, il peut toujours s’agir d’un dépassement non fautif.

Ce dépassement sera caractérisé comme fautif s’il ne respecte pas 3 règles essentielles s’appliquant à tous les véhicules à moteurs :

La Cour de Cassation a systématiquement jugé dans ces cas les conditions de l’application du dépassement fautif.

Lorsque l’assurance tente d’opposer la faute du conducteur pour limiter ou exclure totalement sa responsabilité, elle devra alors démontrer dans quelle mesure la circulation inter-file a engendré l’accident.

C’est ainsi que vous pourrez avec votre avocat faire le point sur l’analyse du rapport de police et constat amiable d’accident.

Il sera alors possible de discuter avec votre avocat non pas de la perte totale du droit à indemnisation en cas de dépassement fautif mais plutôt de sa réduction en chiffrant le pourcentage d’implication fautive dans le droit à réparation du dommage corporel.

3- Les préjudices indemnisables en cas d’accident de moto

Or, comme nous le savons, les dommages corporels sur les motards sont souvent d’une particulière gravité et l’enjeu pour les assureurs est ici très conséquent.

Pour cela,  lorsque vous êtes victime d’un accident de moto, vous devez vous rapprocher de votre avocat qui intervient en matière d’accidents de moto. En effet, notre cabinet est habitué à combattre les préjugés des assurances qui tentent avant toute indemnisation de toujours débattre sur le droit à indemnisation du motard.

Cette mauvaise foi est récurrente venant des compagnies et l’est toujours au préjudice du conducteur de la moto.

Voir aussi préjudices indemnisables classification Dintilhac

Nous allons devoir nous battre pour reconnaître la qualité de victimes, d’autant que les accidents de moto sont fréquents.

Alors que les motards sont deux fois moins nombreux sur les routes que les voitures (2 à 2,3 millions de motards en France contre 4 millions d’automobilistes), ces derniers sont plus lourdement touchés.

Lexvox Accident à votre service

Besoin d’aide ?

Nous intervenons dans toute la FRANCE

Nous travaillons à distance

Quelles sont les blessures courantes dans les accidents de moto?

Malheureusement, les blessures graves et les décès sont beaucoup plus fréquents dans les accidents de moto que pour les accidents de voiture ou de camion. en l’absence de protection entourant le conducteur, ce dernier est exposé à des chocs plus violents. Les blessures subies sont souvent beaucoup plus graves que pour les autres véhicules.

Quelles sont les blessures les plus courantes causées par des accidents de moto

Les blessures causées lors d’un accident de moto peuvent être graves en l’absence de protection significative qui est inhérente au véhicule, comme celle d’un cadre robuste, des airbags ou bien de ceintures de sécurité.

Bien entendu les motards sont équipés de casques, gants, lunettes et de vêtements spéciaux. Pour autant, ces équipements de protection ne sont pas comparables à la protection fournie par le cadre robuste d’une voiture.

Ainsi les blessures courantes comprennent:

Les Traumatismes crâniens sont l’une des blessures les plus courantes

Les blessures à la tête sont les plus courantes car en raison de l’absence de cadre ou de ceinture de sécurité, le motocycliste est souvent éjecté de la moto. Les traumatismes cranieux et cerebraux sont des blessures qui ne faut pas prendre à la légère. Les conséquences sur la vie de l’accidenté sont très importantes.

Les lésions médullaires

Elles sont la conséquence d’un chute car le conducteur heurter systématiquement le sol lors d’un accident de moto. L’impact occasionne souvent des blessures à la moelle épinière. Tout comme Les lésions cérébrales, les lésions de la moelle épinière s’accompagnent généralement d’impacts à long terme.

Blessures au cou

Le poids du casque peut occasionner des blessures au cou. Elles sont courantes et comprennent le coup du lapin, les disques glissés et herniés et les lésions nerveuses.

Les fractures des os

L’impact dur avec le sol est également susceptible d’entraîner des fractures des os. Si la rupture est grave, le motard peut nécessiter des procédures chirurgicales et une thérapie physique intensive pour guérir correctement.

Des coupures et les ecchymoses

Si le motard a pu échapper à l’ensemble des blessures cités ci dessus, il n’échappera pas aux coupures et les ecchymoses accompagnent souvent des blessures plus graves et augmentent les risques d’infection.

Les blessures causées par un accident de moto nécessiteront probablement des soins. Les traitements médicaux peut comprendre des séjours à l’hôpital et une réadaptation à long terme. Des blessures graves peuvent affecter de nombreuses capacités de l’individu.

Comment puis-je demander le recouvrement des dommages?

Si le conducteur d’une moto n’est pas responsable de l’accident, il ne devrait pas être tenu d’en supporter les conséquences financières. Les assurances sont faites pour cela; Les accidents entraînent souvent des blessures corporelles coûteuses et des dommages matériels qui nécessitent réparation.

L’indemnisation de la victime repose sur plusieurs étapes. Cela dépend s’il s’agit d’une procédure amiable ou judiciaire.

Il faut tout d’abord déterminer la faute d’accident de moto

Une autre partie peut être considérée comme «fautive» si elle ne s’est pas conformée aux dispositions légales ou si elle a été négligente.

La détermination de la faute peut être une évaluation complexe qui peut nécessiter des enquêtes et une étude précise du dossier. Tous les rapports de police, les témoignage, les photos des lieux devront être examinés attentivement. La faute est souvent un problème contesté par la compagnie d’assurance, en particulier lorsque des dommages importants sont en jeu. Pour autant la loi Badinter a créé un régime favorable pour les victimes, mais il faut être vigilent.

Evaluer les préjudices causés par un accident de moto 

Un accident de moto est susceptible d’entraîner deux types de dommages : matériel et personnel

En fonction de leur évaluation en expertise les montants pourront être très importants.

La majorité des motard accidentés méritent d’être indemnisée pour l’ensemble de leurs préjudices. Par exemple,  la perte gain future devra réserver une attention particulière lors de l’évaluation des préjudices économiques de la victime. Celle des besoins en assistance tierce personne également car les sommes peuvent être très importantes.

Transiger ou faire condamner la compagnie d’assurance à  des dommages causés par un accident de moto

Il existe plusieurs moyens de réclamer des dommages après un accident. On peut soit négocier avec la compagnie d’assurance. Mais en l’absence d’accord ou si ce dernier n’est pas satisfaisant, la voie judiciaire sera nécessaire. Les accidents de moto sont des expériences traumatisantes et le simple fait de devoir gérer une procès augmente ce stress. C’est pour cela que nous sommes là. Nous gérons votre dossier du début à la fin pour vous soulager moralement.

Contacter un avocat expert en accidents de moto

La gestion des blessures après un accident de moto est déjà assez stressante. Le stress que vous ressentez ne sera aggravé que si vous devez également déterminer comment obtenir votre indemnisation . Un avocat ayant de l’expérience dans la gestion des cas d’accident de moto vous aidera à obtenir la meilleure indemnisation. Alors n’hésitez pas, vous n’avez aucun honoraire à avancer et l’étude de votre dossier est gratuite sans engagement.

Quelques résultats obtenus en 2019

  • troubles genito-sexuels

L’ACTUALITE EN INDEMNISATION

Nos conseils

Prenez le temps de bien réfléchir

Consultez un avocat compétent en droit des victimes

Préparez votre dossier au préalable

Gardez à l’esprit qu’il faut toujours anticiper

Prendre contact