Accident de vélo

Vous avez été victime d’un accident alors que vous circuliez à vélo.

Vous avez été victime d’un accident de vélo. En effet, vous avez été renversé par un véhicule automobile qui n’a pas respecté les distances de sécurité.

Ou alors, l’un de vos proches s’est vu percuter violemment par un véhicule conduit par un chauffeur imprudent. Il est essentiel de préparer dès le début votre dossier d’indemnisation. Votre avocat, exerçant pour les victimes d’accidents à vélo, saura vous conseiller et vous orienter dès le début de la procédure.

Il est impératif de le rencontrer avant toute négociation avec l’assurance du véhicule adverse.

Dans notre cabinet, nous avons défendu plusieurs cas de cyclistes qui, heureusement, n’ont pas négocié en direct avec les assurances. Nous avons accompagné un client victime d’une chute très violente en vélo suite à un croisement avec un camion poids-lourd qui n’avait pas respecté les distances de sécurité.

Ce dernier, malgré le port du casque, a été victime d’un important traumatisme crânien. Sa conjointe nous a contacté dès le départ pour être sûre de ne pas faire d’erreurs… Elle était aussi inquiète face aux multiples courriers qu’elle recevait de la part de la compagnie d’assurance adverse.

1- Le traumatisme crânien et le port de casque lors de l’accident de vélo

L’épouse de notre client était également démunie face à la réduction physique et psychologique de son mari. Elle était aussi très surprise sur son changement de comportement et son caractère immaîtrisable. Les médecins n’apportaient que peu de réponses quant aux incidences pratiques.

C’est ainsi qu’après plusieurs rendez-vous à votre cabinet, nous avons pu lui apporter un ensemble d’éléments sur la réadaptation après un accident et surtout les incidences d’un traumatisme crânien. En effet, il nécessite également une approche progressive et un suivi psychologique adapté.

Voir aussi le traumatisé crânien léger

Il est désormais reconnu que le choc peut avoir des répercussions différentes en fonction des semaines écoulées.

C’est ainsi que notre client avait au départ de légères pertes de mémoire puis s’est progressivement aperçu qu’il avait perdu l’intensité de ses sens du goût et de l’odorat.

Celui-ci a également remarqué une incidence sur sa vision. Sa conjointe s’est également aperçue au bout de quelques semaines qu’il était très irritable. Il a donc fallu expliquer à la compagnie d’assurance la particularité des troubles issus d’un traumatisme crânien et lui demander, parfois avec fermeté et insistance, d’être patiente.

Il a surtout fallu expliquer à son médecin-conseil que notre client avait besoin de temps. Bien heureusement cela a été compris.

Nous avons ainsi retracer l’état de santé de notre client sur les semaines et les mois qui ont suivi l’accident.

2- Le paiement de provisions par l’assurance en cas d’accident de vélo

Les besoins de notre client ont été répertoriés et ont pu donner lieu à des paiement provisionnels de sommes indemnitaires. En effet, il est possible, pour un certain cas d’accidentés, d’obtenir des provisions sur l’indemnisation. Cela permet à la victime de pouvoir commencer à reprendre une vie normale.

Cela lui permet aussi des aménagements et en fonction du handicap et cela n’est pas négligeable.

Le paiement de provisions permet aussi de pouvoir continuer à bénéficier de soins qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale et ou la mutuelle. En effet, certains suivis psychologiques et paramédicaux ne sont pas totalement remboursés.

Souvent, les clients victimes d’accidents ne peuvent reprendre leur activité professionnelle, et se retrouvent limités dans leurs soins.

Voir aussi incidence professionnelle et perte de gains actuels

Il ne faut pas hésiter à faire état de vos difficultés financières avec votre avocat lorsque vous évoquez votre accident de vélo. En effet, celui-ci pourra ainsi justifier auprès de la compagnie d’assurance la nécessité de provisions par des attestations de prestataires médicaux tels que kinésithérapeute, ergothérapeute, acupuncteur, psychologue et même ostéopathe.

Le paiement de provisions aide aussi au réaménagement matériel d’une maison.

Par exemple, pour notre client, il a été important d’envisager une chambre désormais au rez-de-chaussée car ses troubles de la vision lui rendaient difficiles l’appréhension de l’espace et la montée d’escaliers.

Il a également été nécessaire d’envisager une aide de tierce personne pour soulager sa conjointe sur les premiers temps lorsque ce dernier n’arrivait pas exercer les actes simples du quotidien.

Votre avocat en droit médical saura évoquer avec l’assurance toutes ces difficultés.

3- L’échec de la procédure amiable et la saisine du Tribunal Judiciaire

Il sera également, en cas d’incompréhension totale de l’assurance, saisi le tribunal judiciaire afin de solliciter, par la voie des référés, une expertise. Cette étape est fondamentale lorsque votre avocat en accident de vélo s’aperçoit que l’assurance, fait barrage à une juste indemnisation.

Voir aussi la procédure judiciaire d’indemnisation

C’est également le cas lorsqu’elle tente « coûte que coûte » de minorer les dommages et intérêts à allouer.

Votre Avocat, expert en accident de vélo, saura expliquer tous ces éléments au juge. C’est en ce sens qu’il est important de choisir un avocat sensible à la matière médicale et aux accidents. En effet, son expérience lui permettra de déjouer les pièges tendus par l’assurance adverse.

Notre cabinet, fort d’une expérience plus de 15 années à la pratique tant amiable que contentieuse de l’indemnisation des accidents de vélo pourra vous conseiller dans la meilleure procédure à adopter.

Pour aller plus loin en cas d’accident de vélo :

Quelques résultats obtenus en 2019 en cas d’accident

  • troubles genito-sexuels

L’ACTUALITE EN INDEMNISATION

Nos conseils

Prenez le temps de bien réfléchir

Consultez un avocat compétent en droit des victimes

Préparez votre dossier au préalable

Gardez à l’esprit qu’il faut toujours anticiper

Prendre contact