Subir un accident de voiture pendant une grossesse fait partie des pires situations à gérer. Non seulement vous avez la responsabilité de votre santé mais vous devez également vous préoccuper de la santé et du bien-être de votre futur bébé.

Ne négligez surtout rien.

Même si vous avez subi qu’un tout petit choc dans le cadre d’un petit accrochage en voiture pendant votre premier trimestre et que vous ne vous sentez pas béni, il est essentiel que vous consultiez un gynécologue rapidement pour vérifier votre santé et celle de votre futur enfant. En effet, il n’est pas rare que les premiers symptômes n’apparaissent que plusieurs jours après un accident de voiture.

Peut importe le sinistre et l’accident, qu’il entraîne des dommages mineurs ou bien des dommages importants. Non seulement vous devez immédiatement vous rendre aux urgences et contacter votre obstétricien mais je dois faire l’objet d’une déclaration auprès de la compagnie d’assurance pour préserver vos droits.

Il n’est pas rare que l’impact le choc lié à l’accident de voiture puisse provoquer une déchirement du placenta de la paroi de l’utérus, et affecter l’oxygène et le apport sanguin du bébé.

Les complications possibles de votre grossesse après un accident de voiture.

Outre le décollement placentaire que nous venons d’évoquer, voici quelques exemples de blessures les plus graves pouvant survenir après un accident.

L’état de choc de la femme enceinte

Prix ​​en charge de la femme enceinte ou accouchée en état de choc est une situation pouvant résulter d’un accident de la route. L’hypovolémie est une condition dans laquelle la mère a perdu tant de sang ou de liquide qu’il n’y a pas assez pour que le cœur apporte suffisamment de sang vers l’utérus. Les fonctions reptiliennes du Cerveau vont diriger tout le flux sanguin de l’utérus, des extrémités et d’autres organes non essentiels pour maintenir les fonctions essentielles du cœur. Le taux de mortalité fœtale est estimé dans ces situation à environ 80%.

La rupture du placenta

Lors d’un choc lié à un accident de voiture, le placenta peut se détacher prématurément de la paroi utérine, coupant le flux sanguin entre la mère et le fœtus. Il n’est malheureusement pas nécessaire d’être victime d’un grave accident de la route pour que cela se produise. La rupture du placenta peut entraîner la mort du bébé. C’est d’ailleurs l’une des blessures les plus courantes et potentiellement mortelles pour les femmes enceintes. Le taux de mortalité maternelle est faible mais le taux de mortalité du fœtus est très élevé.

La mort de la mère

Si la mère est mortellement bénie lors de l’impact, il est très rare que le fœtus puisse survivre sans l’oxygène du flux sanguin de l’utérus.

La rupture utérine

Il s’agit d’un événement extrêmement rare qui implique la déchirure spontanée de l’utérus. Les causes les plus communes de la rupture utérine sont liées soit à un mauvais placement de la ceinture de sécurité ou bien en cas d’absence de ceinture l’impact du ventre de la mère directement sur le volant ou le tableau de bord. Le taux de mortalité fœtale est le plus important.

Quels sont les symptômes à surveiller chez la femme enceinte après un accident de voiture?

Voici les symptômes qui peuvent permettre d’identifier un traumatisme fœtal:

  • Une modification dans le mouvement du fœtus
  • De la fièvre
  • Des contractions
  • Ecchymoses au niveau de l’estomac
  • Des saignements vaginaux excessifs
  • Une perte de conscience
  • D’importantes douleurs abdominales
  • Des maux de tête
  • Un gonflement du visage ou des doigts de la mère

Soyez vigilant car un traumatisme fœtal n’est pas toujours évident . En effet, la mère peut ne ressentir aucun symptôme autre que les douleurs sans autant que cela signifie que le fœtus n’ait rien subi. Les accidents ayant causé un transfert cinétique peuvent endommager le cerveau du futur bébé mais ces blessures ne sont découvertes jusqu’à la naissance. Aussi il est vraiment important de réserver ses droits en déclarant l’accident à la compagnie d’assurance. Cela permet que les blessures du fœtus soient liées à l’accident de permettre un prix en charge plus tard.

Vous devez savoir que moins de 10% des collisions entraînent des blessures directes au bébé en cas d’accident de voiture. Le traumatisme crânien est l’une des blessures fœtales la plus courante malheureusement. Même si un bébé peut être sauvé par un accouchement d’urgence précoce, il pourra souffrir de conséquences à long terme ou à vie à la suite de l’accident et de sa naissance prématurée.

Au sein du Cabinet LEXVOX, Me Patrice HUMBERT, Avocat associé, est diplômé de la faculté de médecine et il est titulaire à ce titre d’un diplôme universitaire en matière de traumatismes crâniens et cérébraux. N’hésitez pas à lui faire partie de votre cas en pareil. Il n’est jamais trop tard pour agir.

Comment les femmes enceintes peuvent se protéger?

Durant la grossesse, de nombreuses mères font tout ce qu’elles peuvent pour prendre soin de leur futur enfant en respectant les recommandations aussi bien en terme d’alimentation que d’exercice.

Malheureusement en France, les accidents de voiture sont la principale cause de décès pour les femmes enceintes et la principale cause de mortalité par traumatisme du fœtus. Aussi il est important pour une femme enceinte d’être très vigilante si elle décide durant cette période de conduire.

L’un des premiers conseils, et c’est du bon sens, est de bien vous protéger en utilisant une ceinture de sécurité. Certes, c’est une obligation légale mais avec l’inconfort que cela a créé, certaines femmes enceintes négligent le port de la ceinture en fin de grossesse. C’est une grave erreur car elles ont significativement le risque de blessures ou de mort pour elle et leur enfant.

Il faut bien poser la ceinture en plaçant au niveau de la partie sous-abdominale et sur les hanches. Il ne faut jamais mettre une ceinture au-dessus ou sur le ventre. Gardez la en bandoulière sur votre poitrine.

Si vous en avez la possibilité, privilégié de roulez en tant que passager. Plus la grossesse est avancée, plus l’estomac se rapproche du volant, ce qui augmente les risques. Par conséquent, si vous devez conduire, essayez de régler votre volant et votre siège les plus loin possible.

Vous êtes enceinte et vous avez été victime d’un accident de voiture, que faire?

Vous devez consulter immédiatement un médecin, quelle que soit la gravité de l’incident. Un accident de voiture peut vous mettre en danger tout comme votre fœtus . Il peut entraîner un travail prématuré ou bien une fausse couche. Comme nous avons expliqué, il peut générer des blessures au bébé même si vous n’avez aucun symptôme dans un premier temps.

Faites un constat. Si il s’agit d’un accident de voiture non évident, prenez des photos, les coordonnées des témoins. Faites intervenir les forces de l’ordre en cas de blessure. Ne négligez rien. Toutes ces informations seront nécessaires lorsque nous discuterons avec la compagnie d’assurance. Notez l’heure, le lieu, les marques et couleurs des voitures, si plusieurs véhicules sont identifiés.

Après avoir pris soin de vous et de votre futur enfant, contactez nous.

Notre cabinet d’avocat est expert dans les accidents de voiture . Nous serons à votre écoute pour déterminer ensemble un plan d’action et obtenir la meilleure indemnisation possible pour vous et votre enfant en devenir.

Nous ferons en sorte d’exiger une mission d’expertise singulière pour déterminer les conséquences de l’accident sur votre enfant.

VOIR AUSSI COMMENTER SE DEROULE UNE EXPERTISE MEDICALE

Au sein de notre cabinet vous êtes pas un simple dossier. Nous nous soucions de vous et de votre famille et mettez toutes nos énergies pour défendre vos droits. Nous ferons en sorte que vous soyez entièrement indemnisés pour vos peines et souffrances.

Les accidents de la route créés des situations traumatisantes pour les victimes. Ne soyez pas deuxièmement victime face aux compagnies d’assurances qui sont là pour optimiser leurs gains sur votre cas.

Quelques résultats obtenues en 2019

  • troubles genito-sexuels

Pour aller plus loin :

Lexvox Accident à votre service

Besoin d’aide ?

Nous pouvons travailler à distance et intervenons dans toute la FRANCE.